Willy Berquier et ses coéquipiers vont devoir se faire violence lors du match retour, vendredi prochain, à domicile face à Angers Willy Berquier et ses coéquipiers vont devoir se faire violence lors du match retour, vendredi prochain, à domicile face à Angers Photo Stéphane Steimer

Nécessaire mise au point

C’est particulièrement remonté que Fabien Drago a quitté le Maine-et-Loire, hier matin, après une courte défaite à Angers. L’objet du courroux de l’entraîneur de Kaysersberg ? Une première mi-temps indigne d’un quart de finale de play-offs de N2.

 

Il était un peu plus de 10 h 30, hier, lorsque Fabien Drago a décroché son téléphone sur le chemin du retour. L’entraîneur de Kaysersberg venait tout juste de visionner la première mi-temps du match aller, perdu la veille (89-84), de ce quart de finale de N2 qui oppose le KABCA à Angers. Et au ton de sa voix, il était clair qu’il n’avait pas du tout, mais alors pas du tout, aimé ce qu’il avait vu sur son écran d’ordinateur.

Le contraire aurait été surprenant puisque les Alsaciens ont rejoint leur vestiaire, vendredi, avec un débours de 15 points (56-41). Un écart rédhibitoire à ce niveau de compétition. Loin de ses standards défensifs, et à l’image de la finale du Trophée Coupe de France perdue en prolongation contre Toulouse, “KB” a commencé le match à l’envers. Et les raisons de ce retard à l’allumage ne manquent pas.

« C’est à croire que certains joueurs voulaient perdre ce match »

« J’en arrive à me demander si des joueurs ne sont pas déjà en vacances. Ou alors ils s’imaginent être plus forts qu’ils ne le sont, tonne le technicien haut-rhinois. Durant vingt minutes, il n’y en a pas un qui respecte les consignes sur les aides, dans les duels, les “trappes”. On ne fait preuve d’aucune agressivité. C’est affligeant. C’est à croire que certains voulaient perdre ce match. »

La charge est rude et une deuxième couche interviendra dès demain lors de la reprise de l’entraînement. Face à une équipe athlétique, Kaysersberg était pourtant prévenu. Mais son manque de dureté l’a mis en difficulté à l’intérieur, sur les drives et l’a empêché d’être efficace au rebond. Et le manque d’inspiration offensive a également offert de nombreux paniers faciles sur du jeu de transition. Dans ces conditions, bien aidé aussi par un repli défensif défaillant, Angers a commencé par dérouler son basket. « On n’a pas compris qu’un match se gagne en défense. Certains ne savent jouer que balle en main » , stigmatise Fabien Drago.

Néanmoins, et comme souvent cette saison lorsqu’il a été malmené, le KABCA a fait preuve de caractère. Sa réaction aurait même pu lui permettre de réaliser un hold-up dans le ‘‘money time’’, mais certaines sanctions incomprises du corps arbitral l’ont empêché de maintenir les têtes angevines sous l’eau. « Un match se joue de la première à la dernière minute. On est parti de trop loin. En face, ce n’était pas des rigolos, fulmine encore Fabien Drago. Des matches comme ça, en N1, on ne les gagnera jamais. Ça donne à bien réfléchir sur l’effectif que l’on doit construire en vue de la saison prochaine. »

À chaud, l’emblématique coach de Kaysersberg avait envie de faire passer un message. Pour piquer ses hommes dans leur orgueil ? Invaincu dans sa salle Théo-Faller depuis deux saisons, “KB” a les moyens de s’octroyer une belle, vendredi prochain (20 h), qui se jouera, elle aussi, à domicile (dimanche à 15 h 30 le cas échéant). Au bout de ce quart de finale, il y a un ‘‘Final four’’ à disputer à la maison.

Une élimination prématurée ne serait pas du goût du staff. « On verra si on est capable de donner une meilleure image de nous. On se doit de proposer quelque chose de cohérent tout au long du match » , insiste Drago.

L’enjeu est de ne pas saboter une saison d’ores et déjà historique. Et de préparer la suivante de manière sereine, loin des tensions nées de la sortie de route angevine. Ce serait vraiment dommage qu’un groupe appelé à évoluer prochainement se quitte là-dessus.

 

Source : L'Alsace, Julien-Thomas Will.

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM2 Nécessaire mise au point